Je ne t’ai pas remarqué tout de suite…

J’avoue que je ne t’ai pas remarqué tout de suite. Je suis donc incapable de dire où tu es monté, avant moi ou après… En tout cas, quand je t’ai aperçu, tu m’as tout de suite plu. Tu étais avec des amis donc je n’ai pas osé te parler, j’aurais dû. Vous aviez tous des raquettes de tennis donc je suppose que vous veniez d’avoir un cours de tennis. Tu sembles étranger, puisque tu parlais avec un accent et comprenais pas toujours ce qu’on te disait même si tu te débrouillais bien. Je penche pour l’Angleterre mais j’ai des doutes… Tu es blond très clair et tu as des yeux bleu à couper le souffle. Tu portais une veste en cuir caramel, un jean et des chaussures de sport. Tu as été amusé par des enfants qui s’amusaient dans le tram. Tes amis sont descendus à plusieurs arrêts jusqu’à ce qu’il ne reste plus que toi et un de tes amis. Je suis rousse aux yeux bleu, c’est pas très dur à reconnaître… Je portais un long gilet en maille beige et une chemise. Tu es descendu à Perrache, comme moi, il était aux alentours de 18h30, peut-être 17h30, peut-être 19h.

    Détails

  • Tramway2à Perrache.
  • Une rencontre faite le 14 octobre 2012.
  • Rédigé par une femme pour un homme.
  • Publié le mardi 16 octobre.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.