Deux sourires dans le 70 s’en sont allés dans le métro.

Cette rencontre n’a pas eu lieu dans le métro, mais nous étions tout deux dans le bus 70 aux alentours de 18h10. Quand j’ai croisé ton regard. Tu m’a regardé avec un long sourire naturel, chaleureux et transperçant. Tu as répété ce regard une seconde fois. J’ai essayé de soutenir ton regard mais j’étais trop intimidé. Nous sommes descendu à Charpennes et avons commencé à nous diriger vers le métro A et B quand je t’ai perdu dans la foule. Depuis je te guette à chaque fois que je monte dans le bus à 18h mais la mémoire de ton visage commence à disparaitre et je réalise que je suis peut être passé à côté de quelques chose comme un idiot. Mais si un jour on se recroise donne moi la chance d’un dernier sourire dont tu m’a dispensé, Je te reconnaitrai.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.