J’avais un manteau rouge…je fumais en attendant la rame

Bonjour,

Au risque d’écrire dans le vide….mais, ça vaut la peine d’essayer…

Je vous ai croisé dans le métro à la station Bellecour , je fumais en attendant la rame, vers 18h45 direction hôtel de ville…c’était le samedi 20 avril 2013.

Nous sommes montés face à face dans le même wagon. J’étais tellement émue que je n’arrivais pas à soutenir votre regard. Vous avez les yeux bleus et un anneau au pouce, il me semble, habillé, ce jour-là, presque en noir. j’avais un manteau rouge aux impressions un peu japonisantes. Je suis grande, brune reflets roux, cheveux longs, pommettes saillantes.

J’avais déjà envie de vous embrasser.

Puis, aux cordeliers, les gens descendants, je me suis retrouvée à coté de vous, nos mains se frôlaient…j’avais envie de vous la prendre, je n’ai pas osé. Arrivés à Hôtel de ville, nous sommes descendus. J’étais prête à vous suivre, mais j’ai été interpelée par un de mes anciens patrons à qui j’ai dû serrer la main et discuter un moment…trop long. J’aurais pu abréger, esquisser un bonjour. Non. C’était une forme de fuite amère face à cette peur de vous accoster et de vous perdre. Et je vous ai perdu de toute façon, en définitive.je le regrette tellement. Envie de vous retrouver. Au point, que je suis arrivée sur ce site par hasard. Avez-vous, au moins, ressenti la même chose, je voudrais ne pas en douter.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.