Geisha place de la liberté

Tu m’as tendu un paquet de mikado et je n’ai vu que tes yeux. Je ne pouvais pas partir sans te dire se que j’ai ressenti en te voyant. J’ai donc pris mon courage à deux mains et je tes abordé, tu as souri et moi aussi…mais dans la précipitation nous nous sommes simplement donné rendez-vous après ton travail à 18h. Mon cœur battait tellement fort que j’ai mal compris et je suis arrivé a 19h, bien sur tu n’était plus là! Depuis je n’arrive pas à oublier ton visage, et je remue ciel et terre pour te retrouver.

    Détails

  • Métrodà Bellecour.
  • Une rencontre faite le 28 mai 2011.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le mardi 31 mai.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.