Merci, chère inconnue

Mademoiselle,

Je vous ai croisée Jeudi soir vers 20h ; rentrée à Cordeliers, vous êtes ensuite sortie à Masséna. Vous étiez accompagnée d’un jeune homme brun aux cheveux bouclés et vêtu d’un blouson en cuir ; vous cherchiez apparemment à rejoindre la Cité internationale en traversant le parc de la tête d’or. (Je n’ai pu m’empêcher de vous écouter parler).

Blonde, insouciante, les cheveux au vent, des mains que vous réchauffiez dans votre manteau, un sourire sublime, vous sembliez heureuse. Je ne saurais vous expliquer la chaleur qui m’envahit alors à votre simple vue. A cet instant, je jalousais d’une façon irrationnelle celui avec qui vous alliez passer la soirée.

Je vous ai suivie quelques mètres, puis vous ai perdue des yeux aux alentours du lycée du Parc, et amèrement j’ai poursuivi mon chemin.

Je ne sais s’il est possible, ou du moins raisonnable, de vous retrouver, mais je tenais à vous remercier d’avoir contribué à ensoleiller la journée d’un homme blasé par sa vie grisonnante.

Portez-vous bien.

    Détails

  • Métroaà Masséna.
  • Une rencontre faite le 3 mars 2011.
  • Rédigé par un homme pour une femme.
  • Publié le mardi 8 mars.

Répondre

Vous devez vous identifier pour pouvoir répondre à cette annonce.